Propriétaires fonciers ? Comparez les prix des promoteurs immobiliers.
Simulation du prix de votre terrain (France) Lundi au Vendredi 08:30 -18:00

Ce qu’il faut savoir avant de vendre à un promoteur immobilier

juin 5, 2016

Vendre un terrain à un promoteur n’a rien à voir avec la vente d’un bien immobilier à un particulier. La démarche est plus longue, plus complexe et nécessite de mobiliser des compétences, voire d’en acquérir. Mais la contrepartie financière en vaut la peine ! Il convient toutefois de bien se renseigner avant de vendre à un promoteur, au risque de se confronter à des malentendus ou à des pièges. Pas de panique, dans cet article, on vous dit tout ce qu’il faut savoir avant de vendre à un promoteur immobilier.

La fable du “jackpot”

Si vous commencez à envisager de vendre votre terrain à un promoteur plutôt qu’à un particulier, vous entendrez certainement tout et son contraire autour de vous. Et notamment une fable très populaire comme quoi vous allez empocher le gros lot, le “jackpot”. Une somme extraordinaire qui vous permettra de prendre votre retraite anticipée et de passer vos vieux jours au soleil. Ces opportunités existent bel et bien, mais elles sont très rares. Tout le monde ne possède pas un terrain qui vaut de l’or pour un promoteur à un moment précis.

Il convient donc de redescendre du nuage sur lequel votre entourage vous a peut-être fait grimper. D’autant que la réalité est plutôt à votre avantage : les terrains achetés par des promoteurs le sont très souvent autour de 20% plus cher que lors d’une vente à un particulier. Pas de quoi quitter votre travail et acheter une hacienda en Espagne, mais une marge tout de même appréciable. Notons toutefois qu’il s’agit d’une moyenne ! Votre marge pourra être de 5% comme de 40% : cela dépend de votre terrain et du projet immobilier que le promoteur envisage.

Connaître vos propres critères

Si l’on comprend aisément votre envie de tirer le meilleur prix de votre terrain en passant par un promoteur, cela ne signifie pas automatiquement que c’est la meilleure option pour vous. Il faudra vous poser quelques questions pour le déterminer. La plus importante est : dans quel délai souhaitez-vous ou pouvez-vous vendre votre maison ? Si vous disposez de six mois pour déménager, par exemple, vous pouvez oublier tout de suite la vente à un promoteur.

Les démarches prennent le plus souvent entre neuf et quatorze mois avant que la vente soit actée. Il faut donc pouvoir patienter jusque-là. Si vous avez déjà reçu une offre, cela peut peser dans la balance : le prix proposé pour votre bien vaut-il d’attendre quelques mois de plus ? Pouvez-vous retarder vos projets en sachant que vous serez dans l’incertitude durant plusieurs mois ? Car il faut bien comprendre que la vente ne sera pas sûre avant que le promoteur obtienne le permis de construire.

Il convient donc de se poser toutes ces questions pour pouvoir envisager sereinement la vente de votre terrain à un promoteur. Sachez qu’il est parfois possible de négocier les délais mais, bien souvent, cela s’accompagne d’une diminution de la contrepartie financière. A vous de peser le pour et le contre !

Les critères du promoteur pour acheter votre terrain

Vous pouvez donc oublier tout de suite la fable du promoteur qui fera une offre au double de la valeur de votre maison, sans aucune condition et avec une signature dans le mois. Mais cela ne veut pas dire que le gain sera ridicule. Pas d’inquiétude, il ne s’agit pas non plus de brader la maison dans laquelle vos enfants ont grandi. On voit régulièrement des ventes bien menées qui permettent aux propriétaires d’acheter la maison de leurs rêves ou de garantir leurs vieux jours. Mais pour signer une telle vente, il faut bien être au courant de toutes les subtilités de la vente à un promoteur. Il faut comprendre ses critères, les démarches qu’il va entreprendre, ses contraintes, etc. Au mieux vous vous mettrez à la place du promoteur, au mieux vous serez capable de gérer les mois d’attente et de négocier. Cela jouera inévitablement sur le bénéfice que vous allez tirer de la vente de votre terrain.

immeuble terrain vert
Comment bien étudier son projet avant de vendre son terrain à un promoteur immobilier.

Se mettre à la place du promoteur

Pour bien vendre votre terrain à un promoteur, il faut se mettre à sa place afin de comprendre les conditions auxquelles il pourra l’acheter et comment il va le valoriser. Il faut tout d’abord comprendre que la valeur qu’un promoteur donne à votre terrain n’est pas du tout la même que si vous vendiez à un particulier.

Mettons que vous possédez un grand terrain en pente avec une vue dégagée, que la maison que vous avez construite est bien entretenue. Ce sont de grands avantages si vous vendez à un particulier. Le promoteur, lui, verra une maison à démolir et des difficultés d’accès au chantier puisque le terrain est en pente. Il verra des coûts de construction et d’aménagement. Cela ne veut pas dire que votre terrain ne l’intéressera pas. Mais cela expliquera pourquoi la différence de prix avec une vente à un particulier sera, dans ce cas, moins élevée.

Au contraire, un grand terrain plat sans vis-à-vis sur lequel repose une maison mal entretenue aura potentiellement plus de valeur pour un promoteur : les coûts de démolition seront les mêmes mais des travaux d’aménagement ne seront pas nécessaires.

Ce type de coûts n’est toutefois qu’un seul des critères d’un promoteur qui s’intéresse à un terrain. Le plus important pour déterminer le prix auquel il pourra acheter votre bien est le nombre de m² qu’il pourra construire, c’est-à-dire la surface de plancher (SDP). Il la déterminera en fonction des obligations fixées par le plan local d’urbanisme (PLU), des propositions faites par l’architecte, etc. Le tout sera soumis à la validation par la commune lors de l’obtention du permis de construire. La valeur accordée à chaque mètre carré constructible dépendra elle du quartier, de l’orientation, des transports, de l’état du marché, etc. Connaître les critères du promoteur et la procédure à suivre vous aidera à déterminer si le prix proposé est attractif et vaut l’attente que la vente à un promoteur représente.

Se mettre à la place des voisins

Le prix auquel vous allez pouvoir vendre votre terrain dépendra également… de vos voisins ! Car la vente ne sera actée que si le promoteur obtient le permis de construire et les voisins peuvent s’y opposer. Par exemple, si le promoteur envisage de construire un immeuble avec des balcons ayant une vue plongeante sur le jardin et la piscine d’un voisin, ce dernier aura son mot à dire. Il est aisé de comprendre que si vos voisins ont vécu de nombreuses années sans aucun vis-à-vis, ils ne seront pas enthousiasmés par la construction envisagée. Mais cela ne veut pas automatiquement dire que leur recours aboutira. Et, même s’il aboutit, le projet pourra toujours être modifié. Pour reprendre notre exemple, les balcons pourront être supprimés ou orientés différemment. Mais cela impactera forcément le prix de vente de votre terrain.

L’importance du marché de l’immobilier

Il ne faut pas oublier non plus que le prix de votre bien et les délais de réalisation dépendront en partie de l’état du marché de l’immobilier. Si le marché de la vente est porteur, le promoteur aura tout intérêt d’acheter rapidement pour profiter de ces conditions favorables, quitte à proposer un prix plus élevé. Car il aura la certitude, derrière, de bien vendre son projet.

Ces dernières années, on peut dire que le marché de l’immobilier neuf se porte bien. Les taux sont bas, le prêt à taux zéro a la côte, la loi Pinel incite les particuliers à investir dans des logements neufs. Si le projet immobilier du promoteur qui vous démarche concerne la construction de logements, il y a de plus grandes chances pour que le prix soit attractif. Car le promoteur en question saura que ces logements vont se vendre facilement et à bon prix. Toutefois, ces paramètres dépendent bien évidemment de la ville et du quartier et pourront toujours être impactés par les contraintes du PLU et les différentes démarches administratives.

En ayant connaissance de tous ces paramètres et en sachant vous mettre à la place du promoteur, vous serez plus à même de déterminer si la vente de votre terrain se fera à votre avantage, en remplissant vos critères (délais notamment). Vous serez également dans de meilleures dispositions pour comprendre l’attente qui sera la vôtre. Cela ne vous empêchera pas de négocier avec le promoteur. Au contraire, puisque vous saurez vous mettre à sa place.

 

 

 

Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo davidchandonnet

Document

Qu’est ce qu’un acte de propriété ?

Au cours de votre vie, il est possible que vous deveniez le propriétaire d’une maison, d’un appartement ou encore d’un terrain. Dans ce cas, pour être reconnu légalement comme étant le propriétaire du bien, vous devrez être en possession d’un titre ou acte de propriété. Ce document va vous être remis par un notaire à...
Continuer à lire
terrain agricole

Pour quelles raisons devriez-vous vendre votre terrain agricole ?

Tous les types de biens ne se ressemblent pas et tous ne sont pas aussi simples à gérer qu’il y paraît. Par exemple, le fait de posséder un terrain agricole au sein de son patrimoine immobilier n’est pas toujours évident au quotidien. En effet, il est nécessaire de réaliser régulièrement des démarches afin de prendre...
Continuer à lire
Plan de construction

Les règles qui entourent la superficie des terrains constructibles

Que vous soyez propriétaire d’un terrain ou à la recherche d’une parcelle sur laquelle faire construire une maison par exemple, il est nécessaire de prendre conscience du fait que l’urbanisation du territoire est très réglementée en France. En effet, depuis l’époque des Trente Glorieuses, différents documents liés à l’organisation du territoire se sont succédé dans...
Continuer à lire
plan de masse

Quand est-il nécessaire de dessiner un plan de masse ?

Si vous souhaitez faire construire un bâtiment ou encore agrandir un bâtiment déjà existant se trouvant sur un terrain dont vous êtes propriétaire, il va être nécessaire de réaliser une demande de permis de construire ou d’aménager. En effet, sur le territoire français, la réglementation en ce qui concerne les nouveaux bâtiments est très stricte....
Continuer à lire
terrain

Quelles sont les démarches pour rendre un terrain constructible ?

Tout ce qui touche au secteur immobilier est encadré par des lois établies au niveau national et appliquées un niveau local. C’est par exemple le cas en ce qui concerne la constructibilité des terrains. Certaines directives vont être données au niveau national et les localités doivent les appliquer à leur niveau. Si vous avez en...
Continuer à lire
clef verte main maison

Comment vendre sa maison ou son terrain à un promoteur immobilier et à quel prix ?

Si vous avez une maison ou un terrain à vendre, vous envisagez peut-être de le céder à un promoteur immobilier. C’est une excellente option pour vendre votre maison à un prix plus élevé ! Vous connaîtrez l’utilisation exacte qui sera faite de votre terrain puisque le promoteur va y établir un projet immobilier. Mais c’est...
Continuer à lire

Le cadastre : de l’époque Napoléonienne à nos jours

Pour comprendre les origines de la création du cadastre, il est important de remonter jusqu’au début du XIXe siècle. À cette époque, il était compliqué de faire payer des impôts fonciers à tous les propriétaires terriens car le recensement des parcelles détenues par chacun d’entre eux n’était pas optimal. Par la suite, le cadastre a...
Continuer à lire

Le Règlement National d’Urbanisme, un document national qui intervient à un niveau local

Si les propriétaires de terrains, les promoteurs et les entreprises étaient libres de réaliser des travaux d’aménagement sans avoir besoin d’obtenir une autorisation de la mairie au préalable, il va sans dire que la situation deviendrait rapidement critique. En effet, sans un encadrement strict, l’urbanisation du territoire deviendrait totalement aléatoire pour ne pas dire sauvage....
Continuer à lire